Le co-développement professionnel : une méthode innovante basée sur l’intelligence collective pour résoudre des problèmes, avancer sur des projets

  • Publié le 18 février 2015

Cette méthode d’origine canadienne apporte une prise de recul sur sa pratique professionnelle, sa façon de résoudre des problèmes et de mener des projets. 

A quoi ressemble une séance de co-développement professionnel ?

Le principe est de partir de la richesse de l’expérience des participants, d’apprendre par l’action et une réflexion sur l’action.

Un groupe de 4 à 6  personnes est constitué et  se retrouve  pour une série de séances (4 à 6) d’une durée de 3 heures espacées d’un mois environ.

Au cours d’une séance un participant devient le client et expose au groupe un projet, une préoccupation ou un problème. C’est-à-dire un sujet sur lequel il souhaite y voir plus clair et savoir comment mieux  agir. Les autres participants agissent comme consultants avec le challenge de lui apporter une aide utile.

Des échanges structurés en 6 étapes 

1. Exposé d’une problématique, d’un projet ou d’une préoccupation par le client
2. Clarification de la problématique : questions d’information factuelles
3. Contrat de consultation : explicitation par le client de ses attentes vis à vis des consultants
4. Exploration : commentaires, réactions, ressentis, conseils, expériences, suggestions des consultants…
5. Synthèse et exposé de son plan d’action par le client
6. Conclusion du groupe : expression par chacun des apprentissages effectués et du vécu personnel de la séance.

Des bénéfices immédiats pour les participants

Les participants gagnent en compétences professionnelles :

  • Prendre du recul face aux problématiques rencontrées dans l’action.
  • Apprendre à aider et à demander de l’aide.
  • Apprendre à mieux travailler en groupe.
  • Apprendre des expériences (erreurs et bonnes pratiques) des autres participants.
  • Se donner du temps pour regarder autrement leur fonctionnement grâce à ‘l’effet miroir’ de leurs pairs.
  • Développer un questionnement positif, orienté solution.
  • Explorer, évaluer  et oser des nouvelles alternatives
  • Apprendre à distinguer ce qui est secondaire de ce qui est essentiel.
  • Prendre conscience de ses compétences et de la valeur de ses expériences
  • Augmenter son leadership, développer sa vision et sa communication.
  • Bâtir des relations de collaboration au sein d’un groupe où règnent écoute, bienveillance, entraide et ouverture.

Exemples de situations abordées :

  • « J’ai un problème avec un client important, je ne sais pas comment l’aborder »
  • « Je dois présenter un projet et j’aimerai être très efficace »
  • « J’ai un problème de confiance et de délégation avec un collaborateur »
  • « J’aimerai donner des conseils à un collaborateur pas facile »
  • « Je ne trouve pas ma place dans la nouvelle organisation »
  • « Je dois annoncer des changements dans mon équipe et je souhaite que cela se passe le mieux possible »
  • « Je dois encadrer une équipe qui n’est pas sur le même site que moi »
  • «Je ne partage pas les mêmes façons de manager que mon responsable et je ne sais pas comment lui en parler ».

 

La facilitation est assurée par un professionnel formé à cette technique. Son rôle est :

- d’accompagner le groupe, de veiller au respect des règles, de l’éthique et à la bienveillance entre  les participants

- de développer la coopération, créer les conditions du succès dans le plaisir du partage et de l’apprentissage.

Plus d’infos contactez-nos facilitateurs en intelligence collective

 

 

Publié dans : Blog Innovations managériales Osez ...
Tags:

0 Commentaire

Soyez le premier à commenter cet article.

Ecrire un commentaire